2019, une année record pour la transaction en immobilier

Cette année 2019 sera sans doute une année dont on se souviendra car elle aura permis de toucher ou d’avoisiner le million de transactions en France. Il y a, chez les français, un vrai intérêt pour le domaine immobilier. Mais qu’est-ce qui a pu faire de cette année une si bonne année ?


L’immobilier en 2019, avant tout une conjoncture favorable

L’année 2019 est globalement une année positive. Si l’on exclut la crise des gilets jaunes, déjà en cours d’essoufflement en 2019, il est évident que la France, par rapport à d’autres pays, connaît une période de stabilité.

Les professionnels de l’immobilier sont satisfaits

Contrat maison

On le sait, la stabilité est encourageante pour les investissements.

Avec le Brexit, beaucoup de Français expatriés à Londres ont choisi par précaution de rentrer en France. Stéphane Escobossa, DG du réseau de mandataires Dr House Immo fait cet état des lieux: “La France redevient attractive. C’est un cycle qui se termine et ce sont des acheteurs qui reviennent. Ce marché fait le jeu des vendeurs qui ont à nouveau des interlocuteurs intéressés par l’achat de leur bien immobilier.” Il ajoute “Les locations également sont stables, malgré une évolution des conditions du contrat de bail.”

2019 : Développement des réseaux de mandataire immobilier

Même s’ils ne révolutionnent pas le métier immobilier, les réseaux de mandataires le font évoluer. C’est un pan du secteur qui arrive à maturité. En effet, jusque-là regardés un petit peu avec complaisance par les agents immobiliers, les réseaux de mandataires s’imposent comme étant un système qui fonctionne. Ce sont plus de 20 000 professionnels qui officient à ce titre. Ils exercent dans la transaction, réalisent des ventes, mais également dans la location. Ils font des états des lieux, et peuvent participer à la rédaction d’un contrat de bail par exemple. Toutes ces facettes techniques du métier ne sont plus aujourd’hui l’exclusivité des agents immobiliers.

Une évolution du métier qui profite à ses clients

Plus de flexibilité, plus de disponibilité et de proximité, les réseaux de mandataires offrent une vraie alternative aux particuliers qui souhaitent vendre par l’intermédiaire d’un professionnel.

Le paysage des professionnels de la transaction en immobilier est sérieusement remodelé.

Les professionnels de l’immobilier mieux encadrés en 2019 que jamais

Malette formation

Depuis 2014 et la loi ALUR, les professionnels de l’immobilier sont tenus à 14h de formation par an. Cela peut paraître peu, mais c’est une façon également de donner aux uns et aux autres la possibilité de se former. Et aussi la curiosité d’aller chercher l’information là où elle se trouve. C’est à dire auprès des formateurs, dans des organismes agréés.

Cette meilleure connaissance des fondements de la profession bonifie un métier qui évolue relativement peu. Elle permet également de rassurer les clients, et de proposer une évolution au sein d’une carrière jusque-là assez linéaire.

 

Les effets vertueux de la formation

En effet, le professionnel de l’immobilier peut ainsi découvrir des aspects du métier qu’il ne maîtrise pas forcément. On peut être spécialisé dans la transaction en VEFA, et tout ignorer de la transaction de fonds de commerce, par exemple. Le Viager, la location, rédaction d’un contrat de bail, réalisation d’un état des lieux... Autant de domaines qui composent l’immobilier et que la formation permet de découvrir.

Vous l’aurez compris, tous les indicateurs sont au vert pour que la fin d’année 2019 et le début de l’année 2020 soit excellents. Le secteur immobilier est considéré comme un indicateur de la santé des finances d’un pays. C’est à ce titre que l’on peut considérer que la bonne santé de l’immobilier est actuellement une bonne nouvelle.

Espérons que les mois à venir continuent à nous donner des raisons de sourire.

Actualisé le