Pour un confort maximal, il est indispensable qu’un logement dispose d’une bonne isolation thermique. L’isolation des combles est donc indispensable. Dans une maison individuelle, isoler des combles est simple à mettre en place. Mais pour une copropriété, il faut engager de longues démarches. Découvrez ici les démarches à effectuer pour isoler des combles en copropriété.

 

La maîtrise et la mise en place des règles propres à la copropriété

La loi exige que pour des travaux de rénovation de toiture, de ravalement de façade, etc., en copropriété, des travaux d’isolation des combles soient également entrepris. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’engager de longues procédures pour la réalisation des travaux. Mais dans le cas où un copropriétaire ou un syndic envisage de réaliser des travaux pour l’isolation des combles, il est nécessaire que le projet soit validé en Assemblée Générale. Pour faire valider le projet, le syndic ou le copropriétaire doit expliquer les raisons de cette volonté d’isoler les combles, mais également indiquer le montant des travaux. Les combles sont des parties communes d’un immeuble de copropriété. Les fonds pour leur isolation peuvent donc être prélevés dans les fonds prévus pour les travaux ou être financés par le demandeur.

 

Faire appel à un professionnel pour isoler les combles en copropriété

Pour isoler des combles, il est indispensable de faire un diagnostic de l’état de certains équipements dans le logement. Un professionnel sera en mesure de faire le diagnostic de l’immeuble. On peut faire appel au professionnel avant la tenue de l’AG de copropriété afin d’avoir des informations précises à fournir pour convaincre les autres copropriétaires, mais on peut également attendre que le projet soit validé. Cependant, le diagnostic est indispensable pour établir un devis précis. Le rôle du diagnostic est de vérifier les problèmes de fuite d’eau, les équipements électriques dans les combles, la ventilation, et les éléments constitutifs desdits combles. Ces éléments constitutifs regroupent le plafond ou le plancher, la charpente, la couverture, mais aussi la présence d’ancien isolant. Ces vérifications permettront de connaître le poids que peut supporter le plancher ou le plafond, de prévoir les types de travaux à réaliser, mais détermineront aussi le choix de l’isolation.

 

Les différents types d’isolation à mettre en place

L’isolation des combles en copropriété peut se faire par l’extérieur ou par l’extérieur. L’isolation intérieure est la méthode la plus répandue et la plus abordable. Elle peut se faire par soufflage, par insufflation, ou par la pose de panneaux isolants. Les matériaux utilisés peuvent être de la mousse, de la laine, etc. L’avantage d’isoler ses combles par l’intérieur, c’est que cette solution est facile à mettre en place, économique, et rapide. Mais une isolation par l’intérieur implique la perte de surface dans le logement, et des risques de ponts thermiques. Il est donc nécessaire d’utiliser des pare-vapeurs efficaces.

Cette solution n’est pas adaptée aux combles aménagés. Pour des combles aménagés, il est en effet préférable d’opter pour l’isolation par l’extérieur. Cette solution évite la perte de surface, mais elle a un coût plus élevé. C’est une solution plus efficace que l’isolation par l’intérieur, car elle évite les ponts thermiques, mais il offre peu d’esthétique. C’est une technique qui se fait déjà une réputation auprès de la population.

Les avantages d’une bonne isolation des combles

Isoler les combles en copropriété permet d’avoir un immeuble avec une meilleure performance thermique. Cette solution permet à tous les habitants de l’immeuble de bénéficier d’une meilleure isolation thermique, mais aussi d’une excellente isolation phonique. Les bruits sont étouffés, la chaleur est conservée à l’intérieur en hiver, et en été, elle n’a pas vraiment accès au logement. Quelle que soit la saison, on peut donc diminuer radicalement sa facture d’électricité grâce à une bonne isolation. L’isolation permet également de préserver l’environnement, car l’utilisation d’énergie pas toujours verte est limitée. Autre avantage d’une bonne isolation, les aides pour le financement des travaux qui permettent presque de faire des travaux sans investir.

Leave a comment