Tout savoir sur l’état des lieux


Télécharger un modèle gratuit d’état des lieux


L’état des lieux est une étape centrale dans la location d’un bien immobilier. On distingue les état des lieux d’entrée et de sortie. Les deux doivent-être contradictoire, en d’autres termes, il doivent être réalisés en présence du locataire et du bailleur (ou de leurs représentants).

État des lieux d’entrée

État des lieux de sortie

Contenu de l’état des lieux

La loi ALUR en 5 questions

Recours en cas de litige

Photos dans un État des lieux

English version

 

Il s’agit d’un constat rendant compte de la tenue du logement par son occupant. Nous vous donnons tous les conseils nécessaires à la réalisation en bonne et due forme de vos états des lieux. Que vous soyez locataire ou bailleur, il est essentiel que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour que l’état des lieux ne soit plus synonyme de conflit ou de stress mais bien de confiance et de bonne entente.

L’état des lieux un passage obligé:

Bien connu des locataires et des propriétaires, l’état des lieux est devenu un passage obligé plein d’enjeu pour les deux partis. Si il n’est pas obligatoire, il est vivement conseillé.

Dans le cas où aucun état des lieux ne serait réalisé, le logement serait considéré comme neuf. Ainsi, le propriétaire pourrait retenir le montant de travaux de rénovation sur la caution du locataire.

En outre, le locataire peut exiger un état des lieux contradictoire à son entrée dans un logement. Il est peu probable que le propriétaire refuse car dans ce cas, il ne pourrait plus tenir son locataire pour responsable de potentiels dégâts.

l’état des lieux est encadré par la loi

On ne rigole pas avec un état des lieux! Si sa rédaction ne demande pas de compétences particulières, il s’agit d’un document officiel. Il est en effet sensé

Comment rédiger son état des lieux?

L’état des lieux fait partie des étapes de gestion locative que beaucoup de propriétaires décident de réaliser eux-même dans la mesure où il concentre d’importants enjeux pour ces derniers et qu’il s’agit d’un événement ponctuel qui engage la relation entre locataire et bailleur.

Si vous décidez de réaliser votre état des lieux vous même, il est impératif que vous preniez grand soin de ne négliger aucun aspect de sa rédaction. Chaque détail qu’un locataire ne note pas lors de son état des lieux d’entrée pourra lui être reproché lors de son départ. De même chaque défaut que le bailleur ne relève pas lors du départ de son locataire peut mener à une dégradation de la valeur de son bien ou à des travaux qu’il ne pourra pas facturer à l’ancien occupant. Le mieux est d’être le plus complet possible dans vos descriptions des sols, murs et équipements de chaque pièce de l’appartement ou de la maison. Nous vous conseillons d’y ajouter le plus de qualificatifs possibles et pourquoi pas des photos. Si ces dernières ne peuvent pas se substituer à une description écrite de l’état du bien, elles peuvent très bien l’accompagner et servir lors de la comparaison “avant-après” suivant l’état des lieux de sortie.